dépenses publiques

France : 80 Mds d’euros de dépenses supplémentaires

En 2013, l’Etat ne fera pas d’économies. Dans les documents de synthèse fournis par Bercy, le taux de dépenses publiques sera identique en 2012 et 2013, soit 56.3% du PIB. Avec une hypothèse de croissance à 0.8%, la dépense augmentera en valeur d’environ 30 milliards d’euros par rapport à cette année. Quant aux prélèvements obligatoires, ils augmenteront de 53 milliards. Au total, c’est donc plus de 80 milliards d’euros à la charge des contribuables et des entreprises. De quoi relancer la place de l’Etat mais pas la véritable croissance, qui vient du secteur marchand.





La vérité sur la Suisse

La vérité sur la Suisse
Illustration

« Monsieur Hollande, faites nous l’honneur d’une visite » : Ce sont les rédacteurs de la célèbre agence suisse AGEFI qui invitent ainsi le Président français à venir voir ce qui se passe dans leur pays, qui pourrait et devrait servir de « modèle ». Les comparaisons France-Suisse sont hélas cruelles pour le « modèle social français ».





L’entreprise doit être encore mieux représentée au Parlement français

Dans un article publié par le Figaro (21 novembre), 52 députés et anciens parlementaires membres du GEEA (Génération entreprise-Entrepreneurs Associés) se mobilisent pour la défense de l’économie libre et de l’entreprise en France.





La France devrait être le pays le plus riche sur la planète

La dégradation de la France n’est pas une surprise. En 1981, la dette publique représentait 22 % du PIB. Aujourd’hui, elle est à 90 % du PIB. Depuis, elle a augmenté de 609 % ! L’Etat français n’a cessé de devenir de plus en obèse et la bureaucratie de plus en plus puissante. Si les dépenses publiques étaient vraiment utiles à l’économie alors la France serait – de loin – le pays le plus riche sur la planète. Pour en savoir plus, cliquez ici.





L’autre bataille budgétaire

La Commission souhaite augmenter le budget de l’Europe de 5 % pour la période 2014-2020. Ainsi, il passerait de 976 Mds d’euros à 1030 Mds d’euros. C’est plus que l’inflation. Ce qui est paradoxal c’est que cette demande d’augmentation vient de la part de ceux qui ont aussi demandé des politiques d’austérité à certains pays membres de l’Union européenne. Ils justifient la hausse du budget par des investissements dans les infrastructures et par plus d’argent distribué à travers les fonds structurels. Des mesures keynésiennes… Heureusement, David Cameron, le Premier ministre britannique, s’oppose à cette hausse et demande – c’est la moindre des choses – que le budget n’augmente pas plus vite que l’inflation. François Hollande est, lui aussi, pour une hausse moins forte à condition qu’on ne touche pas à la PAC… Finalement, la Suède, les Pays-Bas et probablement l’Allemagne se rallieront à la position britannique. Ce sera une bonne nouvelle pour les contribuables européens. Pour en savoir plus, cliquez ici.





L'IREF sur RFI

La France dégradée par Moody's

La France dégradée par Moody's
Illustration

Lucas Léger, chargé d'études à l'IREF, a été interviewé par la RFI (21/11) sur les conséquences de la dégradation de la France par l'Agence Moody's. Ecoutez l'émission.





Séminaire-Dégustation libérale

Comment les think-tanks peuvent influencer les réformes

Invité : Madsen Pirie, fondateur du Adam Smith Institute

L'IREF et l’association « Entrepreneur Junior » organisent le jeudi 15 novembre à 19h30 au siège de l'IREF (35 avenue Mac-Mahon, 75017)  le 7ème  "Débat et dégustation libérales" sur le thème :





L'IREF dans La Revue Parlementaire

La politique n'est pas un métier

La politique n'est pas un métier
Illustration

L'article intitulé "La politique n'est pas un métier'" et écrit par Jean-Philippe Delsol, administrateur de l'IREF, a été publié par le magazine La Revue Parlementaire dans son numéro de novembre 212. Pour lire l'article, téléchargez le document joint.





« Le rapport Gallois est une cynique plaisanterie »

Un chef d’entreprise apporte les preuves de la supercherie
« Le rapport Gallois est une cynique plaisanterie »
Illustration

Coup d’épée dans l’eau ou simple plaisanterie ? « Le Rapport Gallois est une cynique plaisanterie : j’aurai une baisse de…. 2.5 % des charges sociales ». C’est le constat d’un chef d’entreprise qui n’est pas convaincu par les « mesures » de réduction des taxes et qui attend la prochaine taxe…





Baisse des dépenses publiques : M. Hollande, vous avez raison ! Voici ce qu’il faut faire

Baisse des dépenses publiques : M. Hollande, vous avez raison ! Voici ce qu’il faut faire
Illustration

Monsieur le Président, vous avez tout à fait raison lorsque vous déclarez pendant la conférence de presse que « Pour revenir à l'équilibre budgétaire, il faudra se tourner essentiellement vers la baisse des dépenses plutôt que vers des hausses d'impôts". Et aussi lorsque vous posez la question : « Est-ce qu'on vit mieux avec 57 % (de PIB) de dépenses publiques alors que c'était 52 % il y a cinq ans ? ». Ce sont des paroles de bon sens que l’IREF approuve totalement. Voici nos propositions pour changer cette situation.



                
Syndiquer le contenu