Environnement

Taxe carbone : le Conseil Constitutionnel partage l’avis de l’IREF

Taxe carbone : le Conseil Constitutionnel partage l’avis de l’IREF
Illustration

Le 30 décembre dernier, le Conseil constitutionnel a censuré le gouvernement  en déclarant que la taxe carbone était « peu efficace et inéquitable ». C’est ce qu’avait dit aussi l’IREF en septembre dernier en lançant une pétition sur internet avec l’association Contribuables Associés.
Lire l’article et signer la pétition
 





Planète bleue en péril vert

Qu'est-ce qui est en danger aujourd'hui : le climat ou la liberté ?
Planète bleue en péril vert
Illustration

Depuis des mois et des années, les médias nous inquiètent sur le sort de la planète, les propos des verts nous font voir tout en noir. Ce petit livre propose un éclairage sans complaisance sur les arguments des écologistes qui font métier d'annoncer les catastrophes, mais il apporte aussi un message d'espoir. Eclairage sur le mélange de pseudo-science et de vrai projet politique (celui de changer la société et de priver les hommes de leur liberté). Espoir en l'être humain, sa capacité d'innover, de relever les défis, grâce à la croissance économique et au progrès technique (tous deux mis en cause et en danger par les écologistes). Les hommes aiment la nature, et peuvent être éduqués pour la protéger encore mieux. "Je pense que la liberté est plus en péril que le climat. Ce propos traduit bien la forte personnalité de Vaclav Klaus. Le président de la République tchèque, à la tête de l'union européenne jusqu'à fin juin 2009, n'est pas politiquement correct". Il a l'impertinence de dénoncer et de rejeter l'idéologie des verts, qui lui rappellent les rouges, car il pense que la meilleure façon de protéger la nature est de miser sur la créativité des hommes. Ardent défenseur de la liberté et auteur de nombreux ouvrages scientifiques, cet économiste, en sa qualité de ministre des Finances puis de Premier ministre, a été l'artisan du "miracle tchèque", sa politique a contribué à faire de son pays le plus dynamique et le plus compétitif d'Europe. Date de parution : 28-05-2009

Le livre est disponible à la Librairie de l’Université d’Aix en Provence 

Vous pouvez aussi vous le procurer auprès de Contribuables associés





Nicolas Hulot, le pire ennemi de la planète

Le film "Le syndrome du Titanic" de Nicolas Hulot actuellement sur les écrans est une charge contre le capitalisme, la mondialisation et les entreprises. C’est-à-dire contre les vrais créateurs de richesses sur la planète. Adrien FOULON, chercheur à l’IREF, a vu le film et vous dissuade d’aller le voir.

 




Contrôler les traders en écologie

Voici une nouvelle caste : les traders écologiques. Ils spéculent sur le climat avec…l’argent des contribuables. A quand des réglementations et des contrôles ? Analyse de Michel Gâche





Les éoliennes : un danger - très coûteux - pour l’homme et la nature

Pourquoi un pays qui exporte 15 % de sa production d’électricité persiste à construire des milliers d’éoliennes qui enlaidissent son territoire ? Pourquoi payer 3 millions pour une machine dont on n’est pas sûre si elle va fonctionner ? Sûrement par dogmatisme écologique et intérêt financier.  Enquête de Nicolas Lecaussin





Ending Hunger (En finir avec la faim)

sous la direction de Norman Borlaug, Greenwood Press,1985
Ending Hunger (En finir avec la faim)
Illustration

C'est un livre ancien mais d'une double actualité : d'une part son auteur vient de disparaître dans l'indifférence générale des bien-pensants, alors que c'est un bienfaiteur de l'humanité (voir aussi notre rubrique "brèves"); d'autre part cet ouvrage règle son compte à la thèse néo-malthusienne de la faim dans le monde – une thèse si répandue aujourd'hui. Norman Borlaug, ingénieur agronome, a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1970.





Les taxes environnementales : 2.23 % du PIB

D’après l’OCDE, les taxes mises en place pour la protection de l’environnement dans les Etats membres représentent en moyenne 2.23 % du PIB. Elles varient de 0.8 % au Mexique et 0.9 % aux Etats-Unis à 5.6 % en Turquie. Dans plusieurs pays, ces taxes représentent plus de 3 % du PIB : Danemark, République tchèque, Finlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal. En France, le taux est de 2.2 %. Et personne ne sait comment ces taxes sont utilisées.



                
Syndiquer le contenu