impôts

L’Index de la santé fiscale européenne

L’Index de la santé fiscale européenne
Illustration

Comment ont réagi les Etats européens touchés par la crise économique ? Ont-ils augmenté ou baissé les impôts ? L’austérité s’est traduite par une plus grande pression ou par une libération fiscale ? Quels sont les meilleurs élèves de la classe en termes de fiscalité ? Vous trouverez les réponses à toutes ces questions (et à bien d’autres) dans le dernier Rapport sur la fiscalité européenne réalisé par l’IREF.





L'Etat et les politiques français chassent les contribuables

L'Etat et les politiques français chassent les contribuables
Illustration

Nos gouvernants pratiquent depuis quelques mois l’inversion des flux : au lieu de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat, ils le perdent. Ils font fuir les contribuables à l’étranger et ils se privent de récupérer des impôts qui pourraient rentrer en France.





Peugeot : une intrusion étatique inacceptable

Peugeot : une intrusion étatique inacceptable
Illustration

« C’est un devoir pour les partisans de la liberté de dénoncer la gravité de ce dirigisme agressif et démagogique ». Telle est l’opinion du professeur Jacques Garello, administrateur de l’IREF et président de l’ALEPS. Gouvernants, syndicats et médias portent atteinte à la propriété, à la libre entreprise, à la liberté du travail, à la concurrence.





Cinq raisons pour en finir avec le « dialogue social »

Cinq raisons pour en finir avec le « dialogue social »
Illustration

L’économie du pays et le sort de milliers de salariés ont été suspendus à la grande « conférence sociale » la semaine dernière. Aucun résultat concret : le « dialogue social » concourt toujours à la tyrannie du statu quo. Voici cinq raisons majeures pour en finir avec ce mythe nuisible et scandaleux.





L'IREF repris par Boursorama

Trop de fonctionnaires : une Urgence

Trop de fonctionnaires : une Urgence
Illustration

Le site Boursorama reprend les analyses de l'IREF sur le nombre de fonctionnaires en France et en Europe ainsi que sur leur coût excessif. Lire l'article.





L'IREF sur le Blog de la Fondapol

Plus de riches pour moins de pauvres

Plus de riches pour moins de pauvres
Illustration

Le journaliste Jonathan Pinet publie un article argumenté et très élogieux sur le livre A quoi servent les riches (Lattès) de Jean-Philippe Delsol et Nicolas Lecaussin. Lire l'article sur le Blog de la Fondapol.





Taxation : the People’s Business

Ouvrage de Andrew W. Mellon, (Minnesota Law Library, 1924 et 2012)
Taxation : the People’s Business
Illustration

C’est le livre à lire par les politiques de gauche et de droite. Publié pour la première fois en 1924, cet ouvrage regroupe les articles du Secrétaire d’Etat au Trésor, Andrew W. Mellon, parus dans différents journaux de l’époque. En fait, il s’agit d’un plaidoyer pour une baisse des taux d’imposition fait par un ministre ! Avec des arguments irréfutables car puisés dans les études de l’administration qu’il a dirigée entre 1921 et 1932. Les conclusions auxquelles arrivent Mellon sont simples : il ne sert à rien de taxer plus car les revenus fiscaux baissent. En augmentant le seuil d’imposition de 24 à 73 % entre 1916 et 1921 et pour les individus avec des revenus de plus de 300 000 dollars/an, les rentrées fiscales ont baissé aux Etats-Unis de 25 %. Une fois à la tête du trésor, Mellon ramène le taux à 24 % maximum et les comptes de l’Etat recommencent à grossir. Plus encore, le nombre de personnes imposables a augmenté, signe que la baisse du taux d’imposition incite les gens à gagner plus. Pour Mellon, l’impôt n’est pas l’affaire du gouvernement mais celle du peuple. Car l’imposition doit être au service de l’économie.





L’espoir fiscal se lève-t-il encore à l’Ouest ?

L’espoir fiscal se lève-t-il encore à l’Ouest ?
Illustration

Non, il ne faut pas s’abandonner au nouveau paradigme de la normalité. Non, il n’est pas normal que la présidence de la République, à peine le gouvernement composé, se galvaude dans les querelles de faux ménages à peine recomposés. Non, il n’est pas davantage normal que la France veuille battre le record mondial de l’imposition des revenus, fussent-ils supérieurs, à un taux au-delà de 90 % avec les CSG/RDS qui l’accompagnent. 





Pourquoi David Cameron déroule le tapis rouge

Pourquoi David Cameron déroule le tapis rouge
Illustration

Souhaitant la bienvenue aux riches contribuables français victimes de la traque fiscale, le Premier ministre britannique ne plaisantait pas : 400.000 Français vivent déjà à Londres, et Outre Manche les taux d’imposition sur les entreprises ne cesseront de baisser.





EDF : 5 taxes sur votre facture

5 ! C’est le nombre de taxes que l’on trouve dans les factures de l’EDF, et leur total représente 35 % du montant à payer par l’usager : Taxe sur la Consommation finale d’Electricité (sic !), Contribution au Service Public d’Electricité, Contribution Tarifaire d’Acheminement Electricité, TVA à 5.5 % et TVA à 19.6 %. Si l’on ajoute l’abonnement (Bleu) à EDF, on est à plus de 50 % du total de la facture. Faut-il encore préciser que l’utilisation des taxes est très vague… Mais les mauvaises langues disent qu’elles servent à payer les nombreux privilèges des agents EDF. Ni vu, ni connu, le service public que tout le monde nous envie est réellement bien géré. La loi du profit ne concerne pas le courant.



                
Syndiquer le contenu