impôts

« Faire payer les riches, c’est démagogique »

Cette formule figure bien dans l’ouvrage « A quoi servent les riches » de Jean-Philippe Delsol et Nicolas Lecaussin. Elle vient d’être prononcée par Jérôme Chartier, secrétaire national de l’UMP, dans une interview accordée au magazine L’Express (13 juin). On se réjouit mais pourquoi ne l’avoir pas dit avant les élections ?





Et si l’on supprimait les Banques centrales ?

Et si l’on supprimait les Banques centrales ?
Illustration

   C’est la question que se pose Daniel Michaels dans son article du Wall Street Journal. Alors que les leaders européens ne savent plus comment renflouer les banques grecques et espagnoles, les institutions bancaires centrales sont incapables de prêter de l’argent et elles ont peur de ne jamais être remboursées. A quoi servent-elles ? Même après l’adoption de l’euro, on a décidé de les garder. On sait aujourd’hui qu’elles coûtent fort cher (les coûts de fonctionnement de la Banque de France sont 3 fois plus élevés que ceux de la Banque d’Angleterre) et que leur utilité est extrêmement limitée. Et d’ailleurs, c’est incohérent. Une union monétaire est incompatible avec des banques centrales. Mais vu que l’union bancaire américaine a été réalisée en plus d’un siècle, mieux vaut accélérer la concurrence bancaire européenne que se faire des illusions. En attendant les monnaies privées… Pour en savoir plus, lire ici.





L'IREF dans France Catholique

Faire payer les riches c'est tuer l'économie

Faire payer les riches c'est tuer l'économie
Illustration

L'article de Nicolas Lecaussin et Jean-Philippe Delsol intitulé "Faire payer les riches c'est tuer l'économie" a été repris par le magazine France Catholique dans son édition du 9 juin. Lire l'article.





Etats-Unis : mais où est la relance ?

Etats-Unis : mais où est la relance ?
Illustration

Le taux de chômage aux Etats-Unis est resté pratiquement stable au mois de mai à 8.2 % de la population active. Le nombre d’emplois créés n’a pas beaucoup varié par rapport aux mois précédents. Il est intéressant de comparer l’évolution du PIB depuis la « relance Obama » au deuxième trimestre 2009 avec la croissance américaine depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Depuis 1948, la croissance moyenne du PIB américain a été de 3.4 % en moyenne par an. Après la récession de 1980, le PIB a connu une croissance moyenne de 4.3 %/an entre 1982 et 1989. Mais depuis 2009 et malgré la relance d’Obama, la croissance américaine n’a été que de 2.4 %/an et seulement 1.8 % au premier trimestre 2012. Alors, à quoi ont servi les 835 Mds de dollars dépensés par l’administration Obama ? Pour en savoir plus, cliquez ici. 





L'IREF dans Le Figaro

La morale et le pragmatisme fiscal sont-ils compatibles ?

La morale et le pragmatisme fiscal sont-ils compatibles ?
Illustration

La Tribune de Jean-Philippe Delsol a été publiée par le quotidien Le Figaro dans son édition du 11 juin. Vous pouvez la lire sur le site du Figaro ou en téléchargeant le document joint.





Plus de 120 taxes sur les entreprises françaises

En plus de l’impôt sur les sociétés qui atteint 39 % pour les PME, nos entreprises sont soumises à des dizaines de taxes adoptées par les décideurs politiques. Le MEDEF estime leur nombre à 120. Ces taxes peuvent être d’un montant assez insignifiant ou bien être très élevées comme la taxe qui remplace la taxe professionnelle et qui pèse pour 15 Milliards d’euros.





Faire payer les riches c’est tuer l’économie

Analyse de Jean-Philippe Delsol et Nicolas Lecaussin
Faire payer les riches c’est tuer l’économie
Illustration

Contrairement aux clichés, les riches sont déjà surtaxés  : les 10 % des plus riches payent 70 % du total de l'impôt sur le revenu. Augmenter leurs impôts ne fait que baisser les rentrées fiscales. Taxer encore plus les riches c'est tuer les emplois car les grosses fortunes sont aussi créatrices d'entreprises.





INVITATION

A quoi servent les riches ?

Conférence organisée par l'IREF et Contribuables Associés
A quoi servent les riches ?
Illustration

A QUOI SERVENT LES RICHES ?

Le mercredi 23 mai 20 12 de 18h30 à 20h00

à l’adresse suivante : Fédération Française du Bâtiment
7-9 rue la Pérouse - 75016 PARIS

• Accueil par Alain MATHIEU (Président de Contribuables Associés).
• Contre vérité sur les riches par Nicolas LECAUSSIN (Directeur du développement à l’IREF).
• Les droits des individus et la lutte contre l’évasion fiscale par Pierre BESSARD
(Directeur et membre du conseil de fondation de l’Institut Libéral, Zurich).
• En Angleterre on aime les riches par Victoria CURZON PRICE
(Professeur d’économie politique à l’Université de Genève et administrateur de l’IREF).
• L’enfer français : comment s’en sortir ? par Jean-Philippe DELSOL
(Avocat fiscaliste et administrateur de l’IREF).

Détails et Inscription dans le document à télécharger.





Coût du travail : l’INSEE se trompe

Coût du travail : l’INSEE se trompe
Illustration

L’INSEE a fourni aux candidats des chiffres qui laissent penser que les salaires versés par les entreprises françaises sont moins élevés que ceux des concurrents étrangers. Mais l’INSEE ne tient aucun compte du « salaire complet » : celui-ci est très supérieur au salaire net versé : le double ! Analyse pertinente de Lucas Léger, chercheur à l’IREF. 





Le prix du SP 95 est à 0.76 euros

0.76 euros. C’est le vrai prix du sans plomb 95.
Mais ce n’est pas celui que vous payez. Dans le programme de François Hollande figure le blocage du prix de l’essence pendant quelques mois. Cette mesure digne de la belle époque de l’URSS mérite quelques clarifications. Le nouveau président part du postulat que l’essence est chère à cause des méchantes compagnies pétrolières. En réalité, le prix du litre d’essence est très élevé à cause de …l’Etat qu’il s’apprête à diriger. En effet, sur 1 litre de SP 95 à 1.64 euros, 54 % représentent les taxes : la TVA (0.15 euros)), la TVA sur la TICPE (0.12 euros), la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques : 0.61 euros), ce qui fait un total de 0.88 euros.  La différence de 0.76 euros comprend le prix du pétrole brut, du raffinage et de la distribution, c’est-à-dire le vrai coût du litre d’essence.



                
Syndiquer le contenu