libéralisme

L'IREF au colloque organisé par les députés de Génération Entreprise

Réconcilier les Français et l'économie : mission impossible ?

Réconcilier les Français et l'économie : mission impossible ?
Illustration

Le professeur Jacques Garello, administrateur de l'IREF, est intervenu au colloque "Réconcilier les Français et l'économie : mission impossible ?" organisé mercredi 23 novembre à l'Assemblée nationale par les députés Jean-Michel Fourgous et Olivier Dassault, co-présidents de "Génération Entreprise". Parmi les autres intervenants : les journalistes Yves de Kerdrel et Emmanuel Chain, les chefs d'entreprise Laurence Parisot et Geoffroy Roux de Bézieux.





La littérature et la quête de la Liberté

L’article de Mario Vargas Llosa, prix Nobel de littérature, aborde le lien extrêmement étroit entre la liberté et ses œuvres. Après avoir abandonné les lunes marxistes, Llosa est devenu un vrai libéral (et aussi un candidat à la présidence du Pérou) en ne cessant plus de rappeler que la liberté est notre bien le plus précieux. Content de voir qu’un peu partout dans le monde les idées de liberté et de libre entreprise s’imposent, il nous met néanmoins en garde contre les tentations étatistes. Sa littérature s’inspire justement de ce combat permanent pour la liberté.
(WSJ, 8/11, Lire l’article).





L'IREF dans Les Echos

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu
Illustration

L'article de Jean-Philippe Delsol, administrateur de l'IREF, intitulé "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu" a été publié par le site du quotidien Les Echos (3novembre). Lire l'article sur le site des Echos ou plus bas.





La vérité sur les Indignés

La vérité sur les Indignés
Illustration

La vérité c’est que ce sont des extrémistes, des ignorants et des inconscients. Mais que sait-on d’eux ? Les médias les ont chéris, mais les manifestations de ces fanatiques n’ont rien de spontané ni de sympathique. Ils veulent « couper la tête aux riches ». Dans un article très documenté, Nicolas Lecaussin rétablit la vérité.





La Grève

Ouvrage de Ayn Rand (les belles lettres) 2011
La Grève
Illustration

C’est le roman (Atlas Shrugged) d’Ayn Rand qui n’avait jamais été traduit en français. Et pour cause. C’est un livre « ultralibéral » qui va sûrement déranger les esprits politiquement corrects. Le roman tombe à pic car la situation économique et politique de la France et des Etats-Unis ressemble fortement à celle des années 1930 décrite par l’auteur.





La crise est due à un ultralibéralisme invisible

Dans un « Point de vue » intitulé « Les illusions de l’ultralibéralisme » et publié par le quotidien Le Monde (23/09), Sylvie Matelly, Directrice de recherche à l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques), critique les politiques économiques « ultralibérales » de ces dernières années et les accusent d’être à l’origine de la crise économique actuelle.





The Morality of Capitalism

Ouvrage coordonné par Tom G. Palmer, Jameson Books, INC, 2011.
The Morality of Capitalism
Illustration

L’infatigable Tom G. Palmer, Vice-président d’ Atlas Foundation et Senior Fellow au Cato Institute, a distribué ce petit livre dans le cadre de l’Université d’été de la Nouvelle Economie qui s’est tenue à Aix-en-provence fin août.
C’est une lecture obligatoire pour ceux qui veulent défendre le capitalisme contre ses détracteurs. Il ne s’agit pas seulement du capitalisme en économie mais aussi de celui en philosophie, histoire et littérature. Ce système, il ne faut pas l’oublier, est le seul qui crée des richesses et qui favorise l’innovation. C’est ce qu’écrivent toutes les personnalités réunies dans ce livre parmi lesquelles Mario Vargas Llosa, Vernon Smith, John Mackey, David Kelley, Leonid V. Nikonov et bien d’autres. Le capitalisme est bien le seul qui fonctionne. Il ne faut pas l’oublier. Est-ce un hasard ? Non, suggèrent les auteurs : il correspond à la nature des êtres humains et permet leur épanouissement.  Achetez le livre.





La vie profite du marché libre

La vie profite du marché libre
Illustration

N’en déplaise aux critiques gauchisants, notre niveau de vie n’a cessé de s’améliorer sous le capitalisme. Un long article du Wall Street Journal révèle de nouvelles statistiques et fait le point sur les avancées de la science.  Sommes-nous en train de devenir immortels ? A voir ce qui s’est passé depuis l’apparition de l’Homme on peut l’espérer… L’homme de Cro-Magnon vivait en moyenne18 ans, celui du Moyen Age, 30 ans. En 1830, la vie s’arrêtait en moyenne à 43 ans. Aujourd’hui, c’est à 78 ans et en 2300, ce sera….101 ans. Entre le début et la fin du XXe siècle, notre espérance de vie est passée de 57 ans à 79 ans. Un gain de 22 ans en moins d’un siècle ! Presque 6 millions d’Américains ont plus de 85 ans et le nombre de centenaires ne cesse d’augmenter. Ils seront plus 600 000 en 2050. En réalité, notre vie ne cesse de s’améliorer. Le capitalisme et l’économie de marché tant honnis y sont pour quelque chose. Gare à ceux qui veulent les « réformer ».
(Sonia Arrison, WSJ, 2-4 sept, Résumé,  
Lire l’article).





Une thérapie de choc pour l’Espagne ?

Le leader de la droite espagnole, Mariano Rajoy, souhaite s’inspirer des exemples canadiens, suédois et polonais  en appliquant la « thérapie de choc » dans son pays en cas de victoire aux élections de mars 2012. Libéralisation du marché du travail en facilitant les licenciements, baisse massive des impôts, ouverture de la concurrence de plus secteurs de l’économie encore sous l’emprise de l’Etat sont les principales directions de son programme.





L’héritage de Reagan et de Thatcher perdure

Une statue de Reagan vient d’être inaugurée à Londres à Grosvenor Square.  Une occsion de rappeler les liens entre Reagan et Thatcher. Certains n’ont toujours pas bien saisi l’importance de l’héritage de ces deux personnalités politiques des années 1980. Reagan  a tout de suite renversé la situation sur le plan international en déclarant la guerre – dans les paroles du moins – à l’URSS. Thatcher l’a tout de suite suivi dans cette initiative.



                
Syndiquer le contenu