taxes

700 pages pour une nouvelle taxe

Le Rapport sur la politique culturelle rendu public le 13 mai dernier préconise dans ses 700 pages une nouvelle taxe sur les « matériels ». Il s’agit de smartphones, tablettes, lecteurs MP3, etc…  Le Rapport estime qu’une taxe à 1 % rapporterait environ 86 millions d’euros/an à la politique culturelle. Cette mesure s’inscrit dans la tradition française de l’Etat culturel préservé à coups de taxes et de subventions. Le gros souci c’est qu’à l’heure du câble et d’internet, les Français sont de moins en moins disposés à payer pour subventionner la culture d’Etat. Une nouvelle taxe ne ferait que les éloigner encore plus de la production culturelle sous perfusion d’argent public.





L'IREF sur France Culture

La taxation des multinationales

La taxation des multinationales
Illustration

Jean-Philippe Delsol, administrateur délégue de l'IREF, a été interviewé sur la taxation des multinationales par Jean-Marc Chardon dans le cadre de son journal de 22 heures du lundi 29 avril. Ecoutez l'émission.





Comment les multinationales européennes réagissent à la fiscalité

Etude de l'IREF
Comment les multinationales européennes réagissent à la fiscalité
Illustration

Une fiscalité plus lourde dissuade les gestionnaires de recourir aux fonds propres apportés par les actionnaires. Le financement se fait par l’endettement, ce qui explique en partie les délocalisations. Telle est la conclusion d’une étude commandée par l’IREF au professeur Stefan Lutz, publiée sous le titre « Les effets de la taxation sur les financements et les profits des multinationales européennes » et dont voici la présentation.





France : + 30 % de hausse du coût du travail en 10 ans

On sait que l’une des causes du chômage est le coût du travail. En France, celui-ci a pratiquement explosé ces dernières années. Entre 2000 et 2011, sous le poids des charges sociales, la hausse du coût de la main d’œuvre a été de 30 % en France alors qu’il chutait vertigineusement en Irlande et en Espagne. En Allemagne, ce coût est resté stable entre 2000 et 2008 pour augmenter ensuite d’environ 10 %. 





Les Anglais contre la taxe Tobin

Heureusement qu’ils sont là. L’Angleterre vient de déposer un recours devant la Cour de justice européenne contre le projet de taxe sur les transactions financières (0.1 % sur les actions et les obligations et 0.01 % sur les produits dérivés). La taxe devrait être appliquée dans 11 pays à partir du 1er janvier 2014. Les politiques français dont la principale mission est d’augmenter les impôts sont très attachés à la mise en place de cette taxe annoncée depuis des années. Sa préparation a d’ailleurs mobilisé de nombreux fonctionnaires de Bercy. 





L'IREF dans Capital

Trop d'impôts c'est plus de fraudes

Trop d'impôts c'est plus de fraudes
Illustration

Jean-Philippe Delsol, Administrateur délégué de l'IREF, est interviewé dans le Dossier du magazine Capital (avril 2013) consacré aux impôts en France.





Les emplois se créent là où les impôts sont les moins élevés

Plusieurs gouverneurs américains viennent d’annoncer des baisses d’impôts pour les individus et les entreprises. La raison en est simple. Des chiffres officiels viennent de montrer que 62 % des 3 millions d’emplois nets créés aux Etats-Unis entre 2002 et 2012 l’ont été dans les Etats qui ont les plus faibles taux d’imposition, voire un impôt sur le revenu inexistant. Le paradoxe c’est que ces Etats représentent moins de 20 % de la population américaine.





22 taxes sur les entreprises

 En France on aime beaucoup taxer les entreprises. Mais, d’après le CCI, c’est en Ile-de-France qu’on pratique ce sport avec le plus de plaisir. Pas moins de 22 taxes sur les entreprises installées dans la région. Parmi elles, quelques spécificités comme la taxe annuelle sur les bureaux, la redevance pour création de bureaux en Ile-de-France (à ne pas confondre avec la précédente) et le versement transport. Les chefs d’entreprise passent plus de temps à comprendre ces taxes qu’à développer leur société…





Plus de 120 taxes sur les entreprises françaises

En plus de l’impôt sur les sociétés qui atteint 39 % pour les PME, nos entreprises sont soumises à des dizaines de taxes adoptées par les décideurs politiques. Le MEDEF estime leur nombre à 120. Ces taxes peuvent être d’un montant assez insignifiant ou bien être très élevées comme la taxe qui remplace la taxe professionnelle et qui pèse pour 15 Milliards d’euros.





INVITATION

A quoi servent les riches ?

Conférence organisée par l'IREF et Contribuables Associés
A quoi servent les riches ?
Illustration

A QUOI SERVENT LES RICHES ?

Le mercredi 23 mai 20 12 de 18h30 à 20h00

à l’adresse suivante : Fédération Française du Bâtiment
7-9 rue la Pérouse - 75016 PARIS

• Accueil par Alain MATHIEU (Président de Contribuables Associés).
• Contre vérité sur les riches par Nicolas LECAUSSIN (Directeur du développement à l’IREF).
• Les droits des individus et la lutte contre l’évasion fiscale par Pierre BESSARD
(Directeur et membre du conseil de fondation de l’Institut Libéral, Zurich).
• En Angleterre on aime les riches par Victoria CURZON PRICE
(Professeur d’économie politique à l’Université de Genève et administrateur de l’IREF).
• L’enfer français : comment s’en sortir ? par Jean-Philippe DELSOL
(Avocat fiscaliste et administrateur de l’IREF).

Détails et Inscription dans le document à télécharger.



                
Syndiquer le contenu