A la une

Contre les « paradis fiscaux » il faut moins d’impôts et plus de pragmatisme

La proposition de l'IREF
Contre les « paradis fiscaux » il faut moins d’impôts et plus de pragmatisme
Illustration

 

Voici lancée une nouvelle et grande offensive contre les paradis fiscaux. Mais il y aura exil fiscal aussi longtemps que l’impôt sera confiscatoire et arbitraire, comme c’est le cas en France. Ne ferait-on pas mieux de proposer une amnistie fiscale? Beaucoup d’exilés y seraient sensibles compte tenu de la police fiscale qui s’organise au niveau européen. 

 





Margaret Thatcher : le vrai modèle à suivre

Margaret Thatcher : le vrai modèle à suivre
Illustration

Les commentaires dans la presse française sur la politique économique de Margaret Thatcher ne sont pas riches en détail et pour cause : privatisations, mise au pas de l’administration et des syndicats, réduction de la fiscalité. « Ultralibéralisme » : politiquement incorrect ! Les résultats ont été spectaculaires quand on les compare à ceux de la France. 





La corruption diffuse et endémique contre le progrès

La corruption diffuse et endémique contre le progrès
Illustration

Il y a l’affaire Cahuzac bien sûr, cette comédie dramatique au sommet. Mais elle n’est en définitive que le symptôme d’un mal endémique. C’est le bouton de fièvre d’une société corrompue par le rôle croissant de l’Etat, par son  excroissance. 





Logement : le gouvernement s’obstine à soutenir les HLM

Logement : le gouvernement s’obstine à soutenir les HLM
Illustration

Le nouveau plan logement établi par le gouvernement prévoit de nouveaux privilèges pour le logement social : réduction des taux de TVA et croissance des financements publics. Les avantages fiscaux pour le secteur public sont trois fois supérieurs à ceux qui concernent le secteur privé ! Un rapport de l’IREF (2010) avait pourtant démontré le coût et l’injustice du logement dit « social ». 





La Chine ne nous fait pas concurrence, l’Allemagne oui

La Chine ne nous fait pas concurrence, l’Allemagne oui
Illustration

Les adversaires du mondialisme se réfèrent volontiers à la concurrence déloyale des pays émergents. Dans une étude bien documentée, Lucas Léger, chercheur à l’IREF, démontre que non seulement les échanges avec la Chine ne sont pas en cause, mais aussi qu’une politique protectionniste accentuerait l’écart avec notre principal compétiteur : l’Allemagne. 





Grande-Bretagne : 2.8 emplois créés dans le privé pour 1 emploi supprimé dans le public

Ces chiffres résument ce qui se passe dans l’Angleterre de David Cameron. Depuis 2010, et l'arrivée au gouvernement des conservateurs, le secteur public a vu entre 500 000 et 600 000 emplois publics supprimés là où le secteur privé a créé 1,4 millions. La Grande-Bretagne ne fait pas aussi bien que les Etats-Unis (1 emploi public supprimé et 5 emplois créés dans le privé) mais elle se situe nettement au-dessus de la France qui s’enfonce dans le chômage de masse : ici on ne touche pas au secteur public.  





L'IREF dans Les Echos

Réforme du financement des retraites en France : l'exemple suédois

Réforme du financement des retraites en France : l'exemple suédois
Illustration

Cet article publié par Les Echos (10/04) cite plusieurs fois l'étude de l'IREF consacrée à la réforme des retraites en Suède. Lire l'article.





Les paradis fiscaux, dernier monde libre

Le point vue de notre administrateur belge
Les paradis fiscaux, dernier monde libre
Illustration

Cet article écrit par Thierry Afschrift, administrateur de l'IREF, a été publié par le quotidien belge Le Soir





L'IREF dans Les Echos

L'affaire Cahuzac, le blanchiment et le réalisme fiscal

L'affaire Cahuzac, le blanchiment et le réalisme fiscal
Illustration

L'article de Jean-Philippe Delsol, administrateur de l'IREF, est publié par le quotidien Les Echos dans son édition du 5 avril. Lire l'article.





Etats-Unis : pour 1 emploi public supprimé, 5 emplois créés dans le privé

Etats-Unis : pour 1 emploi public supprimé, 5 emplois créés dans le privé
Illustration

Face à la montée incessante du chômage, les gouvernants français ne veulent pas envisager la réforme radicale : supprimer des emplois publics. C’est pourtant ce qu’ont fait les Allemands depuis plusieurs années et les Etats Unis depuis trois ans. Avec succès. Pourquoi ?



                
Syndiquer le contenu