Malgré la crise, les dons privés ne cessent d’augmenter

Malgré la crise, les dons privés ne cessent d’augmenter
Illustration

Le Hudson Institute a établi la statistique des dons privés aux pays pauvres. Ils sont plus importants que l’aide publique. Les Américains sont les premiers donateurs du monde. Infâme capitalisme, misérables entrepreneurs !

En France, nous pratiquons en grands champions un sport qui consiste à critiquer les entreprises, les patrons ou les riches en général. Ailleurs, on vante les mérites des entrepreneurs et on souligne l’importance du secteur privé et des individus dans l’exercice de la philanthropie. Le dernier Index de la Philanthropie privée publié par le Hudson Institute montre que, malgré la crise, les dons et les envois de fonds privés vers les pays en développement ont représenté environ 246 Milliards de dollars en 2010, presque le double que les aides publiques (128 Milliards de dollars).
Les Etats-Unis sont le premier pays donateur avec 39 Milliards de dollars en dons privés (individus, sociétés et legs) et 95 Milliards en argent envoyé vers les pays en développement. Par rapport à ces sommes, l’aide gouvernementale américaine aux pays pauvres a représenté 30 Milliards de dollars en 2010. Par comparaison, les autres pays sont loin derrière : le Royaume Uni est deuxième avec presque 5 Milliards de dons privés, suivi par le Japon (3.3) et le Canada (2). Les Etats-Unis restent, de loin, les principaux pourvoyeurs d’argent à d’autres pays car même pour ce qui est de l’aide publique, ils sont les premiers : 30 Milliards de dollars d’aides publiques en 2010 contre 13 Milliards pour le Royaume Uni, 12.99 pour l’Allemagne et 12.92 pour la France. Voilà sans doute des raisons tout à fait valables pour condamner l’Amérique.

Dons privés (individus, sociétés, legs) aux pays pauvres
(en Milliards de dollars, 2010)
Etats-Unis 39
Royaume Uni 5
Japon 3.3
Canada 2
Allemagne 1.46
France 1

 


Commentaires

interrogation ?

je suis surpris que l'on compare :
- les dons privés des états unis avec ceux publics des autres pays, d'abord,
- les 30MM$ des états unis (justement : ils sont 51 ces états unis, si je ne m'abuse) avec ceux de 3 pays européens, ensuite.
A bien y regarder le total des 3 européens dépasse celui des USA...
- pour finir, les 39MM€ des états unis (encore : 51 états...) avec l'unique 1MM€ de la France ou d'autres pays pris séparéments.
Pourquoi ne pas présenter le comparatif des dons moyens par personne, par exemple, ou le don médian par habitant ?
Votre exposé n'y gagnerait-il pas en limpidité ? A moins qu'il ne paraisse alors moins servir votre démonstration ?

généreux americains hors taxes

Juste un rappel : les dons et les diverses fondations americaines se font hors imposition et avant benefices ce qui peut expliquer une grosse partie de ce score. On peut louer leur esprit d'entreprise et la vivacité et les moyens de leurs fondations ( microsoft, apple, intel ...) et les nombreux "incidents de gestion " de ces fondations. Tout le monde peut faire un don mais est-ce qu'il est systématiquement desinteressé ?

généreux donateurs américains

Tout à fait d'accord avec anonyme.
De même si on fournit des "ratios" 1 à 39 comme dans l'aricle, il faut les comparer aussi aux autres "ratios"; en comparant les USA et la France: comparer, les PIB, la Dette,le nombre d'habitants, etc... Bref on finit par s'y retrouver alors.
Ne faudrait-il pas mieux traiter le problème à la source: chercher à aller vers une meilleure harmonie sociale (sans prôner une égalité stricte du niveau de vie de tous les citoyens et sans encourager l'installation dans une forme d'assistanat comme c'est parfois le cas en France) plutôt que; corriger par le biais de l'associatif les défaillances de la société actuelle.
PhB