Tous au secours de l’euro

La Une des Echos de ce matin est largement consacrée aux risque (et aux coûts) de la sortie de l’euro. Après nous avoir assuré que l’euro allait nous protéger de la crise, on nous dit maintenant que l’abandon de  la monnaie unique serait trop coûteux. Voilà comment une monnaie politique imposée dans la plupart des pays se considère maintenant indispensable. Or, personne dans les médias ne parle de la concurrence entre les monnaies et de la possibilité à ce que cette concurrence soit la seule solution possible pour sortir de la crise. Les Sommets ne cessent de se répéter et les Plans de sauvetage s’empilent sur les bureaux et pourtant ils se ressemblent tous. A force de vouloir sauver les économies européennes on les enfonce dans la récession. Il ne reste qu’une seule solution : la vraie réforme libérale qui passe par la concurrence entre les monnaies.